Avant de venir à Paris Polar… visitez cette exposition Criminocorpus sur la naissance du droit pénal au Japon

 

Criminocorpus.org, premier musée 100% « online » consacré à l’histoire de la justice, nous propose une exposition passionnante sur la naissance du droit pénal moderne au Japon, qui s’est effectuée lors de l’ère Meiji, lorsque le pays s’est ouvert à la modernité européenne. Une exposition à découvrir chez vous, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 !

En 1868, l’Empereur du Japon reprend le pouvoir en mettant fin au système féodal des Shoguns. C’est le début de l’ère Meiji, époque fondatrice que les Japonais considèrent comme nous-mêmes considérons la Révolution de 1789. L’Empereur décide une modernisation totale des institutions du pays, et fait appel à des juristes européens, et notamment français, pour mettre en place un droit moderne. Gustave Boissonade, professeur agrégé en droit de l’Université de Paris, est ainsi considéré comme le fondateur du droit pénal au Japon.

loi de 1872, illustrée pour ceux qui ne savaient pas lire
Exemplaire de « Ishiki Kaii Zyorei », recueil de lois promulguées d’abord pour la préfecture de Tokyo en 1872, avant sa généralisation à l’ensemble du Japon. Le document est illustré à l’intention de tous ceux qui ne savaient pas lire. Source : Université de Nagoya

L’exposition « Histoire du Droit Pénal au Japon » couvre la période précédente, dite ère Edo, et nous fait suivre ce passage vers la modernité, en nous présentant de nombreux documents commentés. Vous y découvrirez les anciens édits, parfois gravés sur bois, les lieux d’exécution (les dessins d’époque et ce qu’il reste de ces lieux aujourd’hui), l’organisation des prisons à cette époque et la vie des détenus, puis les premiers documents instituant le droit moderne. De nombreuses sources proviennent de la Bibliothèque Nationale du Japon. Les commentaires sont particulièrement éclairants.

Une exposition à découvrir, avant d’assister à la rencontre avec Jake Adelstein, qui nous parlera des mafias japonaises, et avant la projection du film « le dernier condamné », qui nous parle de la peine de mort et de son abolition. Ici, l’éclairage de l’Extrême-Orient est particulièrement enrichissant.

Suivez ce lien sur Criminocorpus.org : https://criminocorpus.org/fr/expositions/peine-de-mort/histoire-du-droit-penal-au-japon-shogunat-meiji/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *