Le programme 2019

C’est avec un grand plaisir que nous vous accueillerons à la Mairie du 13e pour cette 16e édition du festival Paris Polar. Au programme cette année : « Humour noir… quand le polar déjante ».

Peut-on rire de tout avec tout le monde ? L’humour noir est-il une catharsis ou une simple farce ? Telles sont les questions dont nous débattrons lors de nos tables rondes avec les auteurs invités. Nous convoquerons également de grandes figures comme Buster Keaton, Donald Westlake ou Tim Dorsey et des comédiens, des plasticiens, des musiciens interviendront tout au long du week-end. De nombreuses surprises vous attendent !

Nous tenons à remercier nos fidèles partenaires : les bibliothèques municipales et les librairies indépendantes de notre arrondissement, le Conservatoire Maurice Ravel, la Ludothèque Denise Garon, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et le cinéma l’Escurial.

 Nous vous souhaitons un excellent festival Paris Polar, dans le 13e !

18h30 :

Remise du prix « Jeunes Plumes » et du prix Paris Polar Antichambre

 

19h00 :

Animation théâtrale par les élèves de la classe d’Olivier Besson de conservatoire Maurice Ravel

 

20h00 :

Ciné-Concert « Trouble à l’ordre public ! »
Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

Cops (Frigo déménageur)
Réalisé par Eddie Cline et Buster Keaton avec Buster Keaton – 1922 (18min)
Suite à une malencontreuse erreur, Buster se voit poursuivi par des centaines de policiers.
Production : Comique Films / First National

Easy street
Réalisé par Charles Chaplin avec Charles Chaplin – 1917 (23min)
Charlot décide de rentrer dans le droit chemin et devient policier. Son premier job : nettoyer Easy Street, une rue où règne le chaos, et où Goliath une brute indestructible, est le maître incontesté. Malgré ses 1.65m, le frêle Charlot va réussir à faire régner l’ordre grâce à la ruse et une sévère dose d’inconscience.
Production : Mutual

Liberty (Vive la liberté !)
Réalisé par Léo Mac Carey  avec Laurel et Hardy, Jean Harlow, James Finlayson – 1929 (20min)
Laurel et Hardy sont deux prisonniers évadés. Après s’être débarrassés de leurs vêtements de bagnards, ils s’aperçoivent qu’ils se sont trompés de pantalons. Ils se retrouvent au sommet d’un gratte-ciel en construction ou faire l’échange des pantalons et gagner la liberté n’est pas chose aisée.
Production : Hal Roach – MGM

13h30 :

« LE MAGOT. Fourniret et le gang des Postiches, mortelle rencontre » (Ed.Seuil).
Rencontre avec Patricia 
Tourancheau
Antichambre
Ou quand le pire prédateur sexuel français, l’Ogre des Ardennes, fit main basse sur le butin de bandits de grands chemin, en trucidant au passage la femme d’un voyou, pour s’approprier un stock de 50 kilos d’or déterré d’un cimetière sur lequel il a vécu quinze années de carrière criminelle.

 

14h30 :

Tête à tête avec Sylvie Allouche et Claudine Aubrun
Envie d’en apprendre un peu plus ? Dialoguez avec vos auteurs préférés en toute intimité, posez les questions que vous n’avez jamais osé poser, et découvrez leurs talents cachés.

 

15h00 :

Humour dans le polar : catharsis ou simple farce
Table ronde avec Heinrich Steinfest et Carlos Salem
Animée par Jérôme Dejean

 

16h30 :

Tête à tête avec Paul Colize
Envie d’en apprendre un peu plus ? Dialoguez avec vos auteurs préférés en toute intimité, posez les questions que vous n’avez jamais osé poser, et découvrez leurs talents cachés.

 

17h00 :

Hommage à Donald Westlake
Table ronde avec François Guérif, Jeanne Guyon et Jean Esch
Animée par Jérôme Dejean

 

19h00 :

Projection de Lucky Joe
Cinéma l’Escurial, 11 bd de Port royal 75013 Paris — Entrée libre
Réalisé par Michel Deville, avec Eddie Constantine, Pierre Brasseur, Georges Wilson (1h30)
Jo est un truand malchanceux qui porte la guigne à tous ceux qu’il approche. Tel son ami Simon impliqué dans un hold-up dont il est innocent. Par maladresse, Jo fait rater l’attaque d’une banque. Son ami se retrouve derrière les barreaux.
Film présenté par François Guérif et Jeanne Guyon.

14h00 :

Tête à tête avec Pascal Dessaint et Philippe Huet
Envie d’en apprendre un peu plus ? Dialoguez avec vos auteurs préférés en toute intimité, posez les questions que vous n’avez jamais osé poser, et découvrez leurs talents cachés.
Présenté par Julien Védrenne

 

14h30 :

« Découvrir Tim Dorsey »
Conversation avec Jeanne Guyon, Yan Lespoux et Antoine Ludovic.

 

15h30 :

Tête à tête avec Olivier Norek et Laurent Guillaume
Envie d’en apprendre un peu plus ? Dialoguez avec vos auteurs préférés en toute intimité, posez les questions que vous n’avez jamais osé poser, et découvrez leurs talents cachés.
Présenté par Julien Védrenne

 

16h00 :

Peut-on rire de tout avec tout le monde ?
Antichambre
Table ronde avec Jacky Schwartzmann et Jean-Marcel Erre, animée par Julien Védrenne

Les animations

Révélations exclusives 

Dimanche 24 novembre à 17h salle des fêtes
Le Shérif commandant Bombyx et sa partenaire, la méga-détective Luna, sont des enquêteurs de choc. Leur particularité : ce sont des clowns. Leurs sources d’inspiration : les séries policières – surtout l’inspecteur Gadget – les enquêtes mystérieuses – surtout Scooby Doo – les films d’épouvante – surtout Ghostbusters.
Aujourd’hui, leurs investigations les conduisent à Paris Polar, où ils ont été appelés pour résoudre une enquête de la plus haute importance, devant vos yeux ébahis.
Attention ! Ces Don Quichotte du crime sont toujours sur le qui-vive et à l’affut du moindre indice, d’ailleurs ils en voient partout, quitte à les inventer…

Bibliothérapie

Consultations ouvertes sur toute la durée du festival – Salle des fêtes
Nos « docteur culture » sont à l’écoute de vos problèmes et de vos envies pour une consultation littéraire personnalisée et vous prescrivent une liste d’ouvrages à lire de toute urgence. Guérison assurée !

La ludothèque Denise Garon vous propose un espace jeu Polar !

Proposé par l’association «  Cabane à jeux » pendant toute la durée du salon Paris Polar – Salle des fêtes
Dédié aux jeux d’énigme, d’enquête et autres remue-méninges, l’espace jeu Paris Polar est animé par des ludothécaires professionnels. Au programme : 10 to kill, Checkpoint Charlie, Mr Jack, Cluedo, et de nombreux jeux disponibles !

Promenade Polar

Cette année, Paris polar vous propose une balade dans les recoins sombres et criminels de l’humour, dans des affaires parisiennes sordides qui sont devenues, avec le temps, des matières à rire. Une balade avec des barbiers cannibales, des clowns et des mimes meurtriers.

Balade nocturne samedi 23 novembre à 18h00
Balade dimanche 24 novembre à 15h00
Gratuit sur réservation (nombre de places limité pour le confort de tous)

Inscription ouverte à partir du 1er novembre à l’adresse : baladeparispolar@gmail.com
Merci d’indiquer le jour choisi, votre nom, le nombre de participants, et un numéro de portable.
Un mail de confirmation vous communiquera le point de rendez-vous.

Dictée Noire

Samedi 23 novembre à 16h, salle du conseil
Vous connaissez toutes vos règles grammaticales ? Vous êtes incollable sur les pluriels des noms composés ? Cette dictée noire à encore des choses à vous apprendre ! Testez votre niveau avec notre professeur un peu particulier… Non ce n’est pas Bernard Pivot !

Le jeu des 10 erreurs 

Samedi 23 et dimanche 24 de 13h à 17h, Salle des fêtes
Cherchez les intrus qui se cachent sur le salon Paris Polar et gagnez de nombreuses surprises ! Rendez-vous sur le stand de l’association Paris Polar pour récupérer votre grille et participer au tirage au sort. Nombreuses surprises à gagner !

Les expositions

THE BLOOD NEXT DOOR

Photographie / Galerie Athéna et Antichambre
Une bande de jeunes dans un parc qui jouent à se lancer joyeusement des animaux domestiques, deux personnes qui prennent le thé dans leur salon cossu alors qu’un cadavre git à leurs pieds… les propositions du duo The Blood Next Door ne sont pas si éloignées de notre quotidien. Soudain, trop de laxisme, trop de terreur, trop d’indifférence ou même trop de bonheur et les situations deviennent gênantes, mais juste un peu. C’est dans ce un peu, dans cette légère gêne que tout l’humour noir du duo d’artistes s’est glissé.

ANTHONY PESKINE

En 2010, lorsque la télévision annonçait qu’il fallait “sauver les banques”, Anthony Peskine, qui y avait mis le peu d’économies qu’il avait, entra dans une période de doute et d’insécurité. S’il fallait sauver les banques, qui allait nous sauver ? C’est généralement dans les périodes de trouble et de désillusion comme la dernière crise financière que les super-héros font leur apparition. Chez Anthony Peskine, ils sont apparus précisément dans les billets de banque, prenant vie avec l’aide du cutter de l’artiste anxieux.